Bache à la cuisine!

Du bon pour les papilles.. en toute simplicité!

16 mars 2010

Une soupe pour fêter la fin de l'hiver

Il ne faut pas se fier aux apparences : je suis une grande mangeuse de soupe, même si j'en parle peu ici. Je les aime de différentes sortes : les bouillons, les veloutés, les soupes avec des morceaux... Elles ont l'avantage de souvent cuire toutes seules, ce qui laisse le temps, ou de travailler, ou de se poser et d'écouter un peu la radio en lisant, ou encore de faire le tour de quelques blogs (ou un tas d'autres choses, dont la liste serait sûrement fort peu intéressante à lire!).

Mes hits de l'hiver ? La soupe carotte-lardons, le velouté de butternut, la soupe à l'oignon, la soupe asiatique au tofu et au lait de coco, la soupe marocaine aux pois chiches, mais aussi une soupe fort peu orthodoxe : la soupe miso façon A boire et A Manger (sauf que je ne pousse pas le vice aussi loin : je n'y mets pas de sauce soja mais du bouillon de légumes ... à la place du dashi. Il ne faut pas dire ces choses trop fort sur la culinosphère, le danger n'est pas loin!).

_MG_2691b _MG_2694b

Mais ce n'est pas de la soupe miso façon ABEAM dont je veux parler ce soir. Plutôt d'un délicieux velouté de céleri au bleu de Bavière. Ce n'était pas gagné d'avance, de faire avaler à R. non seulement du céleri mais aussi du bleu, mais mission accomplie, c'était juste trop bon (oups, je chope des tournures suisses!).
Pour ma part, j'ai utilisé du bleu de Bavière ou Edelpilz (plus d'infos ici). C'est un bleu assez doux et fin, que j'ai découvert récemment et que j'apprécie beaucoup (je suis heureuse d'aimer un fromage allemand, nous ne sommes pas les seuls capables de faire du fromage appréciable).

Velouté de céleri au bleu de Bavière
Un beau céleri rave
2 pommes de terres moyennes
Environ 1,2 L de bouillon de légumes
40 à 50 grammes + 20 grammes de bleu de Bavière
(sel), poivre
Facultatif : quelques brins de persil

Peler le céleri rave, à l'aide d'un bon couteau ou d'un économe costaud. De mêmes pour les pommes de terre. Couper céleri et pommes de terres en cubes grossiers. Les déposer dans une casserole, et recouvrir avec le bouillon. Porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser cuire à couvert pendant 25 à 30 minutes (le céleri met un certain temps à cuire).
Hors du feu, mixer. Puis ajouter 40 grammes (ou plus, si vous êtes sûrs d'aimer le goût du bleu) de bleu, et fouetter vivement afin de le faire fondre et de le répartir de manière homogène dans la soupe. Remettre à chauffer à feu doux quelques minutes.

Au moment de servir, poivrer et saler si nécessaire (mais à priori le bouillon et le fromage s'en seront occupés). Verser dans des bols. Disposer des petits cubes de fromage sur la surface, et éventuellement du persil grossièrement haché (j'en ai reçu gratuitement au marché, j'essaie de l'utiliser comme je peux).

Un bon velouté hivernal, qui nourrit, et qui a été très apprécié ici.

Posté par bache à 19:24 - c'est salé - Petits mots [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

Petits mots

    (bon, encore ma manie, je rajoute à ta liste : les consommés, les potages, la bisque, le brouet, la garbure, le gaspacho, le minestrone (ah, mais ça, c'est plutôt une soupe de printemps)

    Posté par Camille, 16 mars 2010 à 21:21
  • Ca réchauffe, ça réconforte, la soupe c'est idéal

    Posté par Flo, 16 mars 2010 à 22:30
  • De bleu, ca a l'air juste trop bon cette soupette ^^ Je te rassure après 8 ans de mixité frontalière, j'ai chopé l'accent, les expressions, je compte en nonante et septante, j'utilise un natel, j'emballe mes courses dans un cornet et je parke ma voiture bien sûr!

    Posté par marion, 17 mars 2010 à 07:56
  • Moi je ne suis pas une grande mangeuse de soupe mais pour fêter la fin de l'hiver (et surtout pour que le printemps arrive)j'en mangerais des litres

    Posté par Carole, 17 mars 2010 à 13:42
  • J'aime beaucoup l'arrivée impromptue de tournures suisses

    Posté par loukoum°°°, 18 mars 2010 à 07:30
  • Camille : Tu me montreras une de tes feuilles de cours, un jour ?

    Flo : Oui! Mais il est grand temps de passer à autre chose!

    marion : nonante et septante aussi (j'aime bien le huitante vaudois aussi ^^)! Par contre cornet et parker, ne sont pas encore dans mon lexique!

    Carole : Merci de ton passage

    Loukoum : Elles sont parfois tellement mignonnes, les tournures genevoises, j'adore les écouter parler !

    Posté par bache, 18 mars 2010 à 17:12
  • Tiens, céleri rave et bleu, c'est une chouette idée... Je ne suis pas sûre d'essayer cette soupe dans les prochains jours (plus trop envie de soupe, là !), mais je garde l'idée dans un coin de ma tête !

    Posté par Lilie, 18 mars 2010 à 19:16
  • Dans le Valais romand, ils disent octante pour huitante ^^ La première où j'ai entendu " Ca vous fait septante deux francs et nonante cinq centimes" j'ai donné un billet de 100 balles en priant pour être tombée pas trop loin. Et j'ai pris ma quittance pour vérifier ^^

    Posté par marion, 19 mars 2010 à 07:43
  • Trop bonne cette soupe miam !
    Bisous

    Posté par Eva, 19 mars 2010 à 09:17

Poster un petit mot