Bache à la cuisine!

Du bon pour les papilles.. en toute simplicité!

07 mars 2010

Un goûter chocolaté

Les jours ont repris leur cours normal, habituel, routinier. Bus, tram, fac, dodo. On pense de plus en plus à l'après, les années de fac commencent à peser, on a envie d'autre chose.
On se prépare des goûters, pour rendre les pauses plus sucrées. Qu'on les picore en cachette, ou qu'on les partage pendant une partie de cartes, on les apprécie toujours.
Des goûters chocolatés, qui te redynamisent et te réconfortent à la fois. Bien moelleux, mais aussi un peu craquant et croquant. Vous m'avez suivi, je parle de brownies.

_MG_2662b _MG_2661b

Bien cacaoté, avec le grué de cacao qui s'ajoute au chocolat noir, craquant sur le dessus, moelleux et croquant sur le dedans grâce aux amandes, noisettes, noix de cajou et de pécan. Délicatement parfumé, par la purée d'amande, ma nouvelle alliée en cuisine.

Brownie très cacao
120 g de farine
180 g de sucre
250 g de chocolat noir
3 oeufs
2 grosses CS de purée d'amande
1 CS d'huile neutre
2 bonnes poignées de grué de cacao
3 bonnes poignées d'un mélange d'amandes effilées, de noix de cajou, noix de pécan et noisettes en morceaux

Commencer par battre le sucre avec les oeufs, jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Pendant ce temps, faire fondre le chocolat au bain-marie avec un peu d'eau. Une fois fondu, y délayer la purée d'amande. Ajouter cette préparation au mélange oeufs-sucre, ainsi que l'huile.
Incorporer la farine en plusieurs fois, puis le grué de cacao et les noix diverses. mélanger, mais pas trop.
Verser la pâte dans un moule rectangulaire. Faire cuire à 190°C 25 minutes. Le dessus doit être légèrement crouté, et le dedans assez humide (mais cuit quand même).

Pour démouler, petite astuce trouvée dans un livre : poser le plat dans un plat plus grand rempli d'au très froide. Laisser refroidir comme cela. Le brownies se démoulera en un clin d'oeil une fois froid (ne me demandez pas pourquoi, le choc thermique peut-être ?)


Petits mots

    hum au chocolat j'adore

    Posté par axoulle, 07 mars 2010 à 15:59
  • Je n'aurais jamais dû ouvrir cette page au moment du goûter. Je suppose que le brownie, comme les chats échaudés, craint l'eau froide.

    Posté par Camille, 07 mars 2010 à 17:17
  • Au fait, tu as abandonné les Daring Bakers ? (genre j'ouvre un peu une rubrique F.A.Q. sur ton blog)

    Posté par Camille, 07 mars 2010 à 17:17
  • C'est malheureux, mais je ne trouve plus le temps d'y participer. En plus, comme les règles sont censées être hyper strictes (genre t'as pas le droit d'en louper plus de 3, et encore il faut donner une excuse à chaque fois :] ), j'imagine que je devrais enlever le logo... mais je ne m'y fais pas, je me dis souvent qu'il serait bon de m'y remettre, c'était génial toutes ces découvertes (mais à l'époque je vivais non pas à 1h mais à 5min de la fac, ce qui change la donne)
    Encore une question et je l'ouvre cette FAQ :p

    Posté par bache, 07 mars 2010 à 17:23
  • Ton brownie fait bien envie, noir à souhait ! Ce qu'il faut pour un hiver qui s'allonge ...

    Posté par Flo, 07 mars 2010 à 22:15
  • Tu viens de me rappeler à quel point j'étais heureuse le jour où j'ai arrêté la fac.Ça pèse tous ces printemps (et hélas ce automnes) gâchés dans les révisions. Et pourtant je n'étais étudiante qu'à mi-temps, étrangement je considérais cela comme un loisir

    Posté par marion, 09 mars 2010 à 07:51
  • Chouette chouette chouette, un brownie à la purée d'amande ! Ca me donne bien envie d'essayer ça ! =)

    [Et je connais l'envie de voir "l'après-fac", le seul souci étant qu'une fois ce moment arrivé ... ce n'est pas toujours bien facile. Il y a des moments où je la regrette la fac, où les choses sont "simples". Si l'on travaille, on y réussit, normalement.]

    Posté par Lili Végétatout, 14 mars 2010 à 21:56

Poster un petit mot